La zone Gondar Sud

(Autres noms : Gonder Sud, Debub Gondar, Debub Gonder)

Gondar Sud (Debub Gondar en amharique) est une des 10 zones de la région Amhara d’Ethiopie. Elle est bordée au sud par la zone Gojam Est, au sud-ouest par la zone Gojam Ouest, à l’ouest par le lac Tana, au nord par la zone Gondar Nord, au nord-est par la zone Wag Hemra, à l’est par la zone Wollo Nord et au sud-est par la zone Wollo Sud. Elle tire son nom de la ville de Gondar, qui fut la capitale de l’Ethiopie jusqu’au milieu du 19ème siècle.

Cette zone est bordée, au sud, par le fleuve Abay. Le point culminant est le mont Guna (4 231 m).

Les principales villes sont Debré Tabor, Wereta et Addis Zemen.

WOREDAS

La zone Gondar Sud se décompose en 10 woredas et 1 ville autonome :
– Dera
– Ebinat
– Farta
– Fogera
– Lay Gayint
– Libokemkem
– Merab Este
– Misrak Este
– Simada
– Tach Gayint
+ Debré Tabor (ville autonome)

DÉMOGRAPHIE

D’après les estimations de l’Agence Centrale de la Statistique éthiopienne (CSA) pour 2010, la zone Gondar Sud compte 2 160 639 habitants (1 095 881 hommes et 1 064 758 femmes).

Avec une superficie de 14 095 km2, la zone a une densité de 153,3 habitants par km2.

La proportion des enfants de moins de 15 ans s’élève à 38,9 % de la population, celle des jeunes de 15 à 29 ans à 29,38 % et celle des 30-59 ans à 26,48 %. Quant aux 60 ans et plus, ils ne représentent que 5,24 % de la population.

Ces estimations sont basées sur le recensement de 2007. A cette époque, la population était de 2 047 206 habitants (1 038 913 hommes et 1 008 293 femmes), dont 194 474 (9,5 %) résidaient en ville.

ÉCONOMIE ET DÉVELOPPEMENT

D’après un rapport de la Banque Mondiale datant de mai 2004, 4 % des habitants de la zone Gondar Sud ont accès à l’électricité. On compte 66,1 km de route pour 1 000 km2.

En moyenne, une famille rurale possède 1 hectare de terre et l’équivalent de 0,6 tête de bétail. 14 % de la population exerce un emploi non-agricole. 49 % des enfants en âge d’aller à l’école primaire sont scolarisés, ce taux est de 9 % pour l’enseignement secondaire.

55 % de la zone est exposée à la malaria mais on n’y rencontre pas de mouche tsé-tsé. En outre, le rapport attribue à la zone Gondar Sud un indice de risque de sécheresse de 514.

Sources : Wikipedia
Agence Centrale de la Statistique éthiopienne

Voir aussi :

Album photo de la zone Gondar Sud
La région Amhara

Trackback this Post | Feed on comments to this Post

Laissez un commentaire sur cet article

web development