La région Amhara
አማራ

La région Amhara est l’une des 9 divisions ethniques (kililoch) de l’Ethiopie. Elle est issue du découpage administratif éthiopien de 1994-1995, qui eut lieu lors de la mise en place de République fédérale démocratique d’Éthiopie. Elle s’étend notamment sur les anciennes provinces de Wollo, Gondar, Gojam, Begemder et Lasta.

C’est dans cette région, dont la capitale est Bahir Dar, que l’on trouve le plus grand lac d’Ethiopie (le lac Tana) ainsi que le point le plus élevé du pays (le mont Ras Dashen, dans le massif du Simien).

ZONES

La région Amhara se décompose en 10 zones, 1 zone spéciale et 1 woreda spécial :

la zone Awi
la zone Choa Nord
la zone Gojam Est
la zone Gojam Ouest
la zone Gondar Nord
la zone Gondar Sud
la zone Oromia
la zone Wag Hemra
la zone Wollo Nord
la zone Wollo Sud
+ la zone spéciale Bahir Dar
+ le woreda spécial Argoba

POLITIQUE

La région a rédigé son propre texte constitutionnel en 1998. En plus du groupe Amhara, qui n’est pas reprécisé dans le texte car considéré comme “allant de soi”, la constitution régionale reconnaît l’existence de trois “nationalités” (ou “ethnies”) : les Agew, les Hemra et les Oromo. Cette reconnaissance leur procure le droit de se représenter aux élections régionales. Lors des dernières élections de mai 2005, sur les 294 sièges de l’assemblée régionale à pourvoir, 187 ont été remportés par le Mouvement Démocratique d’Amhara et 107 par la Coalition pour l’Unité et la Démocratie.

Les compétences sont en cours de décentralisation. Institutionnellement, le pouvoir est divisé en 3 branches : une branche législative (l’assemblée qui vote les nouveaux projets de lois et attribue les mandats), une branche exécutive partagée pas 43 bureaux régionaux (domaine d’action spécifique) et une branche judiciaire.

Le conseil régional doit rendre des comptes sur le “plan d’action régional” (quinquennal), qu’il a en charge de mener à bien, et les budgets qui sont attribués par le comité fédéral.

La capitale régionale, Bahir Dar, se place à un niveau institutionnel particulier (le niveau de zone d’administration spéciale) et échappe au système institutionnel. Bahir Dar doit trouver ses propres sources de revenus et mettre en place ses propres programmes de développement afin de gérer au mieux sa situation privilégiée au bord du lac Tana.

DÉMOGRAPHIE

Selon le dernier recensement de 2007, la région Amhara compte 17 214 056 habitants (8 636 875 hommes et 8 577 181 femmes), soit 23,3 % de la population éthiopienne totale. La population urbaine représente 12,6 % (2 112 220 personnes) de celle de la région. Avec une superficie de 159 174 km2, la région a une densité de 108,15 habitants par km2.

La proportion des enfants de moins de 15 ans s’élève à 42,64 % de la population, celle des jeunes de 15 à 29 ans à 28,2 % et celle des 30-59 ans à 23,24 %. Quant aux 60 ans et plus, ils ne représentent que 5,92 % de la population.

La majorité de la population est Amhara (91,48 % de la population totale) mais d’autres groupes ethniques sont représentés de manière significative : Agew-Awi (3,46 %), Oromo (2,62 %) et Agew-Kamyr (1,38 %).

La religion prédominante est le Christianisme orthodoxe (82,54 %), suivie par l’Islam (17,15 %).

AGRICULTURE

L’Agence Centrale de la Statistique éthiopienne (CSA) estime qu’en 2005, les agriculteurs de la région Amhara possédaient 9 694 800 bovins (soit 25% du cheptel total éthiopien), 6 390 800 moutons (36,7%), 4 101 770 chèvres (31,6%), 257 320 chevaux (17%), 8 900 mules (6%), 1 400 030 ânes (55,9%), 14 270 chameaux (3,12%), 8 442 240 volailles de toutes espèces (27,3%) et 919 450 ruches (21,1%).

Source : Wikipedia
Agence Centrale de la Statistique éthiopienne

Voir aussi :

Album photo de la région Amhara
Affiches de la région Amhara

5 commentaires pour “La région Amhara
አማራ”

  1. Belle découverte on 20 Jun 2007 at 23:26

    J’ai trouvé votre site par hasard. Il est tout simplement génial. Quelle invitation au voyage et à la découverte de la diversité et de l’originalité des peuples éthiopiens ! Les photos sont magnifiques, les commentaires documentés. Bravo !
    Marie-Hélène

  2. yeshi on 16 Dec 2008 at 14:28

    Je suis une habituée de votre site. Il est tout symplement géniale,complet.Pour nous enfants adoptés d’Ethiopie votre geste représente beaucoup.Grâce à vous on peut voyager et connaître l’ethiopie dans son actualité et ainsi son histoire passé.Merci encore.
    Il reste que j’aimerais bien que vous présentiez la region gouragué qui n’est pas du tout mantionnée dans la cellule region et territoire.Et merci encore

  3. admin on 17 Dec 2008 at 14:25

    La zone Gouragué se trouve dans la région Peuples du Sud. Visitez cette page pour en savoir plus : http://www.toiquiviensdethiopie.com/?p=1510

  4. lefevre on 24 Oct 2012 at 11:01

    Je m’appelle Solomon j’ai 10 ans. Je suis éthiopien et je suis arrivé en France en Avril dernier dans ma famille adoptive et je souhaite continuer à apprendre l’ahmarique. Pouvez-vous me renseigner ?

    Solomon

  5. LEPLAT on 17 May 2013 at 14:25

    Quel dommage que je n’ai trouvé ce site qu’à mon retour d’Ethiopie (19 jours : SIMIEN, MONTS LASTA, TIGRE).
    J’y retournerai !
    Félicitations.
    Joël. Poète et voyageur amateur

Trackback this Post | Feed on comments to this Post

Laissez un commentaire sur cet article

web development