Warning: Use of undefined constant wp_cumulus_widget - assumed 'wp_cumulus_widget' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/19/d223858152/htdocs/wordpress/wp-content/plugins/wp-cumulus/wp-cumulus.php on line 375
Les agences de l'ONU mettent en garde contre l'aggravation de la malnutrition | Toi qui viens d'Ethiopie...

Les agences de l’ONU mettent en garde contre l’aggravation de la malnutrition


Warning: Use of undefined constant wpurl - assumed 'wpurl' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/19/d223858152/htdocs/wordpress/wp-content/plugins/add-to-facebook-plugin/addtofacebook.php on line 53

Les agences humanitaires internationales ont averti que la malnutrition aiguë pourrait s’aggraver dans les régions de l’Ethiopie à cause du manque de fonds pour nourrir quelque 2,5 millions de personnes dont les rations alimentaires ont été réduites de moitié.

Le déficit d’approvisionnement alimentaire a affecté la distribution d’aide alimentaire dans diverses parties de l’Ethiopie et devrait toucher les allocations futures de la moitié de tous les bénéficiaires.

La ration alimentaire complète de 4,5 kg de mélange maïs-soja, qui a été attribuée à 2,3 millions de personnes, a été réduite à 2,5 kg. Ceux qui sont couverts par le Programme alimentaire mondial (PAM), soit 1,2 million de personnes, recevront 3 kg de mélange maïs-soja.

« Comme la filière alimentaire continue d’être sous-financée, la prochaine série d’aide alimentaire risque d’être distribuée sous forme de rations réduites, ce qui peut entraîner une aggravation de la malnutrition dans les zones touchées par la sécheresse », a indiqué le Bureau des Nations unies pour les affaires humanitaires (OCHA) .

Dans son bulletin hebdomadaire, cet organisme des Nations unies a appelé à plus d’engagements de la part des donateurs pour rétablir l’approvisionnement alimentaire.

L’Ethiopie fait face à une grave sécheresse, avec 4,5 millions de personnes qui ont besoin d’une aide alimentaire.

Les agences d’aide ont également dénoncé le manque de fonds pour mener à bien des études sur les flambées de maladies et les soins ambulatoires.

Source : Afrique en ligne, 3 août 2011

Trackback this Post | Feed on comments to this Post

Laissez un commentaire sur cet article

web development