Békélé privé de Jeux Olympiques ?

par François Piraux

La Fédération éthiopienne d’athlétisme vient de suspendre de toutes les compétitions nationales et internationales 35 athlètes. De nombreux champions éthiopiens sont dans cette liste dont Kenenisa Bekele. De quoi remettre sa participation aux J.O. de Londres en question ?

Kenenisa Bekele

Quand la fédération éthiopienne d’athlétisme prend des sanctions, ce n’est pas dans la demi-mesure. Elle vient effectivement de bannir 35 de ses athlètes des compétitions nationales et internationales pour une durée indéterminée. L’Ethiopie, véritable machine à produire des champions d’athlétisme vient-elle de se tirer une balle dans le pied à seulement six mois des Jeux Olympiques de Londres ? Sur son site officiel, la fédération éthiopienne invoque un non-respect de ses ordres. Plus précisément, ces 35 athlètes seraient coupables de ne pas s’entraîner dans le centre national d’athlétisme spécialement mis en place par l’Ethiopie pour préparer les J.O. de 2012. Ainsi, la fédération éthiopienne d’athlétisme ne pourrait pas superviser la préparation de ces athlètes et avoir un droit de regard sur leurs entraînements.

Des champions sous pression ?

Encore plus marquant, dans cette liste de bannis apparaissent de nombreux médaillés mondiaux. Comme le triple champion olympique Kenenisa Bekele (5 000 m en 2008, 10 000 m en 2004 et 2008), ou Tirunesh Dibaba, championne olympique du 5 000m et du 10 000m, Meselech Melkamu, vice-champion du monde du 10 000 m en 2009, et Aberu Kebede, médaillé de bronze du semi-marathon en 2009. Prononcée vendredi, cette sanction empêche donc Bekele et ses partenaires de prendre part à toutes sortes de compétitions. Encore trop tôt pour l’affirmer mais cette suspension surprenante pourrait avoir des répercussions fatales sur les ambitions olympiques de ces 35 athlètes. Une décision incompréhensible dans un des pays les plus pauvres du monde et qui n’a que pour bouffée d’oxygène les exploits de ses champions.

Source : Sport 365, 20 janvier 2012

Trackback this Post | Feed on comments to this Post

Laissez un commentaire sur cet article

web development