Abba Jifar II
አባ ጂፋር

Abba Jifar II fut, de 1877 à 1933, le sixième souverain d’une puissante dynastie oromo musulmane qui régnait sur le royaume de Jimma. Il parvint à conserver son territoire, malgré l’expansion du royaume chrétien du Choa, grâce à ses relations amicales avec l’empereur Menelik II, a qui il devait néanmoins verser d’importantes taxes.

Abba Jifar IIL’homme, qui impressionnait par sa taille de 2,10 m, était le fils du roi Abba Gomol et de la reine Gumiti. Dans les années 1880, il conquit une partie du royaume de Janjero, qui se situe à l’est de Jimma.

Ecoutant les conseils de sa mère, il se soumit volontairement à Menelik II, Negus du Choa, en 1884. Ce geste lui permit de conserver l’autonomie du royaume de Jimma mais impliquait le paiement régulier d’un important tribut (esclaves, ivoire, miel, vêtements, objets en bois ou en argent, armes…). L’allégeance d’Abba Jifar à Menelik supposait également un soutien militaire aux conquêtes choannes des royaumes de Koullo, Wallamo et Keffa. Par ailleurs, la stabilisation du pouvoir d’Abba Jifar II passa aussi par son union avec 6 femmes issues des différentes provinces environnantes.

C’est également la reine Gumiti qui lui conseilla d’étendre la culture du café, ce qui lui permit d’augmenter significativement ses revenus et ceux de ses sujets.

Vers la fin de sa vie, Abba Jiffar II fut atteint de sénilité. Son petit-fils, Abba Jofir, essaya de prendre le pouvoir et de remettre en cause sa soumission au Negus. Haïlé Selassié réagit alors rapidement en envoyant des forces militaires qui capturèrent Abba Jofir et l’emprisonnèrent à Addis Abeba.

En 1930, le vieillissant Abba Jifar fut écarté du pouvoir par Haïlé Selassié, qui le remplaça par son propre gendre, Ras Desta Damtew. Il se vit néanmoins attribuer le titre de Negus, dans ce cas purement honorifique. Abba Jifar II mourut en 1933 et le royaume de Jimma perdit alors son autonomie.

Sources : Wikipedia
Le Petit Futé : Ethiopie (Edition 2005/2006)

Trackback this Post | Feed on comments to this Post

Laissez un commentaire sur cet article

web development