La zone Gojam Est

(Autres noms : Misraq Gojam, Misrak Gojam, Gojjam Est)

Le Gojam Est (Misraq Gojam en amharique) est une des 10 zones de la région Amhara d’Ethiopie. Elle est bordée au sud par la région Oromia, à l’ouest par la zone Gojam Ouest, au nord par la zone Gondar Sud et à l’est par la zone Wollo Sud. Elle tire son nom de l’ancienne province du Gojam.

Le point culminant de cette zone est le mont Choqa (connu également sous le nom de mont Birhan).

Les principales villes sont Debré Markos, Bichena, Debré Werk et Mota. Le point culminant est le mont Choqa (connu également sous le nom de mont Birhan).

WOREDAS

La zone Gojam Est se décompose en 16 woredas et 1 ville autonome :
Aneded
Awabel
Baso Liben
Bibugn
Debay Telatgen
Debré Elias
Dejen
Enarj Enawga
Enbise Sar Midir
Enemay
Goncha Siso Enese
Guzamn
Hulet Ej Enese
Machakel
Shebel Berenta
Sinan
+ Debré Markos (ville autonome)

DÉMOGRAPHIE

D’après les estimations de l’Agence Centrale de la Statistique éthiopienne (CSA) pour 2010, la zone Gojam Est compte 2 271 979 habitants (1 124 554 hommes et 1 147 425 femmes).

Avec une superficie de 14 004 km2, la zone a une densité de 162,2 habitants par km2.

La proportion des enfants de moins de 15 ans s’élève à 45,65 % de la population, celle des jeunes de 15 à 29 ans à 27,42 % et celle des 30-59 ans à 22,28 %. Quant aux 60 ans et plus, ils ne représentent que 4,65 % de la population.

Ces estimations sont basées sur le recensement de 2007. A cette époque, la population était de 2 152 671 habitants (1 066 094 hommes et 1 086 577 femmes), dont 212 601 (9,88 %) résidaient en ville.

ÉCONOMIE ET DÉVELOPPEMENT

D’après un rapport de la Banque Mondiale datant de mai 2004, 8 % des habitants de la zone Gojam Est ont accès à l’électricité. On compte 24,2 km de route pour 1 000 km2.

En moyenne, une famille rurale possède 1,1 hectare de terre et l’équivalent de 0,6 tête de bétail. 11,4 % de la population exerce un emploi non-agricole. 66 % des enfants en âge d’aller à l’école primaire sont scolarisés, ce taux est de 13 % pour l’enseignement secondaire.

61 % de la zone est exposée à la malaria et 30 % à la mouche tsé-tsé. En outre, le rapport attribue à la zone Gojam Est un indice de risque de sécheresse de 447.

Sources : Wikipedia
Agence Centrale de la Statistique éthiopienne

Voir aussi :

Album photo de la zone Gojam Est
La région Amhara

Trackback this Post | Feed on comments to this Post

Laissez un commentaire sur cet article

web development