Gondar
ጎንደር

(Autre nom : Gonder)

Gondar (12°36′N, 37°28′E) est une ville autonome qui se situe à 2 207 m d’altitude, dans la zone Gondar Nord de la région Amhara d’Ethiopie.

Gondar, Gonder, Carte, Map, Ethiopie, Ethiopia

Elle est bâtie sur les contreforts du massif du Simien, en surplomb du lac Tana. Animée et commerciale, la ville épouse les courbes du relief.

Prisée pour son climat salubre et pour sa situation stratégique, elle fut la capitale des souverains éthiopiens du 17ème au 19ème siècle. Son architecture reflète la gloire impériale et la colonisation italienne.

Gondar, Gonder

POINTS D’INTÉRÊT

La principale attraction touristique de Gondar est sa cité impériale, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1979. Elle abrite quelques richesses architecturales civiles et religieuses qui témoignent du riche passé de la ville.

>> En savoir plus sur la cité impériale <<

HISTOIRE

Gondar, Gonder, Ethiopie, EthiopiaC’est en 1635 que le roi Fasilades (1632-1667) décide de faire de Gondar sa capitale. Contrairement à ses prédécesseurs en perpétuelle migration, le souverain établit la ville comme centre de pouvoir permanent et, pour assurer l’installation de la cour, entreprend un grand programme de construction.

La situation de Gondar, très à l’ouest du pays, s’explique sans doute par le fait que, jusqu’à la fin du 16ème siècle, l’Empire abyssin a eu à subir des invasions multiples sur ses flancs est et sud. Les offensives musulmanes du Gragn (tué près du lac Tana en 1543) puis turques, et la pression oromo ont repoussé les Amhara vers cette région. A Gondar, le pouvoir est proche du lac Tana, centre politique et spirituel majeur depuis la fin du 13ème siècle.

Politiquement, Fasilades accède au trône après une période troublée. Les tentatives de Zarsa Dengel puis de son fils Susenyos de faire allégeance à l’Eglise de Rome et de convertir leurs sujets ont gravement déstabilisé le pouvoir impérial, menacé par des soulèvements populaires. Rétablissant la foi traditionnelle après avoir chassé les jésuites portugais du pays, Fasilades va faire de son règne une époque d’épanouissement culturel sans précédent. A côté de l’enseignement religieux, la pratique artistique se développe, musique, chant, danse, poésie s’épanouissent soutenus par un cercle d’érudits. La construction des résidences impériales attire artistes et artisans locaux mais aussi portugais et indiens.

Cependant, à partir de 1706, l’assassinat de Iyassou Ier, révélant au grand jour les dissensions politiques et ethniques qui minent la cour, ouvre une période de décadence. Complots, conspirations, intrigues se succèdent, dans une course au pouvoir fratricide, connue sous le nom de “période des juges”. Malgré un sursaut sous le règne de Bakaffa (1721-1730), Gondar n’est bientôt plus que l’ombre d’elle-même, le pouvoir central étant laminé au profit des petits potentats locaux. Sortant de la mêlée, l’empereur Théodoros (1855-1869) met définitivement fin à la destinée de Gondar capitale en mettant la ville à sac, avant d’installer son gouvernement à Debré Tabor puis à Maqdala.

Plus tard, la ville aura à subir les pillages des derviches venus du Soudan dans les années 1880, et les bombardements anglais durant la campagne de libération en 1941. Heureusement, les châteaux et bâtiments de la cité impériale ont résisté à ces ravages et se dressent encore aujourd’hui comme les témoins de cette période d’ombre et de lumière.

DÉMOGRAPHIE

D’après les estimations de l’Agence Centrale de la Statistique éthiopienne (CSA) pour 2010, Gondar compte 218 464 habitants (103 463 hommes et 115 001 femmes).

Avec une superficie de 292,80 km², la ville a une densité de 746,1 habitants par km².

INFORMATIONS PRATIQUES

Gondar, Gonder, Ethiopie, EthiopiaBureau du tourisme
Au dessus de la place centrale, par les escaliers. Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30.
L’Office propose des excursions en dehors de la ville à des prix intéressants.

Le NTO (National Tour Operator) possède un bureau en ville. Une agence est présente à l’aéroport, les autres dans certains hôtels.

TRANSPORTS

Avion
2 vols quotidiens pour et depuis Addis Abeba. La plupart des vols en provenance de la capitale continuent sur Lalibela et Axoum. Les vols cers Addis s’arrêtent à Bahir Dar.
Bureau d’Ethiopian Airline : Centre-ville, non loin des stations Mobil et Agip. Tel : (08) 11 01 29.

Bus
Addis Abeba (78 birr – 1 jour et demi par Debré Markos), Bahir Dar (20 birr – 4 h), Debark (13 birr – 4 h), Shiré (37 birr – 12 h), Woldiya (51 birr – 2 jours ; arrêt possible à Gashena pour rejoindre Lalibela), Gorgora (8 birr – 3 h).

HÉBERGEMENT-RESTAURANTS

Goha (chaîne Ghion)
Tel : (08) 11 06 34.
Chambres simples (37,5 US$), doubles (50 US$), suites (73 US$).
Comme tous les hôtels de cette chaîne gouvernementale, le Goha dispose du meilleur emplacement sur un promontoire dominant la ville. Restaurant de cuisine internationale. En fin d’après-midi, il faut profiter de la terrasse pour venir y boire un verre.

Fogera
Tel : (08) 11 04 05.
Bungalows pour 2 personnes (de 162 à 215 birr).
Bar et restaurant. Joli jardin où sont immergés les bungalows à l’architecture traditionnelle. Face à l’hôtel, le Mini Fogera propose une cuisine éthiopienne de qualité.

Circle
Près de la place centrale. Tel : (08) 11 19 91.
Chambres simples (80 birr) ou doubles (100 birr) avec douche.
Dans un bâtiment récent. Restaurant très animé et bar avec terrasse sur le toit.

Quara
Tel : (08) 11 00 40.
16 chambres : simples (75 birr) ou doubles (88 birr) avec douche, simples (63 birr) ou doubles (75 birr) avec douche commune.
Situé sur la place centrale, face aux Télécoms, l’hôtel dispose d’une terrasse idéale pour observer les processions de Timkat. La propreté nécessiterait un effort. En revanche, bon restaurant. L’hôtel héberge quelques tout opérateurs qui organisent des axcursions dans le Simien. A proximité, la Delicious Pastry est idéale pour un petit déjeuner.

Gondar, Gonder, Ethiopie, EthiopiaTerara
Tel : (08) 11 01 53.
32 chambres : simples (56 birr) ou doubles (75 birr) avec douche commune, suites avec douche (112 birr).
Situé sur la hauteur, l’hôtel est une vieille bâtisse aux chambres et aux sanitaires plutôt spartiates. Il possède cependant un certain charme et un très agréable jardin, ainsi qu’un bar et un restaurant.

Belegez Pension
Dans la petite rue derrière le Terara. Tel : (08) 11 43 57.
Chambres simples (50 birr) ou doubles (60 birr) avec douche, doubles avec douche commune (50 birr).
Assurément une bonne adresse, d’une propreté irréprochable.

Amba Ras
A l’entrée de la ville en venant de Debark, non loin d’un grand rond-point. Tel : (08) 11 43 43.
20 chambres : simples (60 birr) ou doubles (80 birr) avec douche, simples (40 birr) ou doubles (50 birr) avec douche commune.

Terou Mengetabet Pension
A proximité du grand rond-point, à l’entrée de la ville. Tel : (08) 11 11 03.
10 chambres simples avec douche commune (20 birr).
Une mignonne petite pension, colorée et très bien tenue.

Sources : Wikipedia
Agence Centrale de la Statistique éthiopienne
Le Petit Futé : Ethiopie (Edition 2005/2006)

Voir aussi :

La cité impériale de Gondar
Album photo de Gondar
Photo satellite de Gondar
Vidéos de Gondar
Affiches de Gondar
Gondar : La danse des arches
La région Amhara
La zone Gondar Nord

Trackback this Post | Feed on comments to this Post

Laissez un commentaire sur cet article

web development