La zone Choa Ouest

(Autre nom : Mirab Shewa)

Le Choa Ouest est une des 12 zones de la région Oromia d’Ethiopie. Elle tire son nom de l’ancienne province du Choa.

Cette zone est bordée au sud par la région Peuples du Sud, au sud-ouest par la zone Jimma, au nord-ouest par la zone Wellega Est, au nord par la région Amhara, au nord-est par la zone Choa Nord et au sud-est par la zone Choa Est.

Les principales villes de la zone sont Alem Gena, Ambo, Holeta Genet et Waliso. Les points culminants sont le mont Wenchi, le mont Mengesha et le mont Wechacha.

WOREDAS

La zone Choa Nord se décompose en 23 woredas :
– Adda Berga
– Alem Gena
– Amaya
– Ambo
– Bako Tibe
– Becho
– Cheliya
– Dano
– Dawo
– Dendi
– Ejerie (Addis Alem)
– Elu
– Ginde Beret
– Jeldu
– Kersana Kondaltiti
– Kokir
– Meta Robi
– Nono
– Tikur
– Tole
– Walisona Goro
– Walmara
– Wenchi

DEMOGRAPHIE

Selon les estimations de 2005 de l’Agence Centrale de la Statistique éthiopienne (CSA), la zone Choa Ouest compte 3 294 232 habitants (1 625 107 hommes et 1 669 125 femmes) dont 403 776 (12,3 %) résident en ville. Avec une superficie de 21 552 km2, la zone a une densité de 152,85 habitants par km2.

Ces estimations sont basées sur le recensement de 1994. A cette époque, la population était de 2 329 699 habitants (1 153 185 hommes et 1 176 514 femmes), répartis dans 480 735 foyers. La population rurale atteignait 90,3 %.

La majorité de la population était Oromo (89,78 % de la population totale) mais d’autres groupes ethniques étaient représentés de manière significative : Amhara (6,66 %) et Gouragué “Sebat Bet” (1,73 %). Les religions prédominantes étaient le Christianisme orthodoxe (80,6 %), le Protestantisme (6,58 %) et l’Islam (5,34 %).

D’après un rapport de la Banque Mondiale datant de mai 2004, 35 % des habitants de la zone Choa Ouest ont accès à l’électricité. On compte 29,2 km de route pour 1 000 km2. En moyenne, une famille rurale possède 1,4 hectare de terre et l’équivalent de 0,7 tête de bétail. 31,8 % de la population exerce un emploi non-agricole. 66 % des enfants en âge d’aller à l’école primaire sont scolarisés, ce taux est de 28 % pour l’enseignement secondaire. 89 % de la zone est exposée à la malaria mais on n’y rencontre pas de mouche tsé-tsé. En outre, le rapport attribue à la zone Choa Nord un indice de risque de sécheresse de 406.

Source : Wikipedia

Voir aussi :

La région Oromia

Trackback this Post | Feed on comments to this Post

Laissez un commentaire sur cet article

web development