Inauguration du barrage hydroélectrique de Tekezé

Le barrage hydroélectrique de Tekezé, situé dans la région Tigré, a été inauguré samedi en pré­sence du Pre­mier mi­nistre éthio­pien Meles Ze­na­wi.

Entièrement financée par le gouvernement éthiopien, l’ouvrage a coûté plus de 400 millions de dollars américains. Il est construit par une société chinoise, China Water Resources and Hydropower Engineering Corporation en collaboration avec une entreprise locale, Sur Construction.

Le barrage de Tekezé, qui culmine à 185 mètres – un record pour le continent – ne produit pour le moment que 80 MW, selon la chaîne de télévision publique. On ignore quant il fonctionnera à pleine puissance.

Avec une capacité de production de 300 MW, il devrait assurer un tiers des besoins du pays confronté, depuis trois ans, à un déficit énergétique de l’ordre de 200 MW.

Les pannes d’électricité sont fréquentes en Ethiopie, où l’alimentation a dû être coupée un jour sur deux pendant plus de cinq mois, cette année, ce qui a considérablement affecté l’économie nationale et les investissements étrangers.

Le barrage de Tekezé fait par­tie de trois pro­jets de cen­trales élec­triques que l’Éthio­pie en­tend lan­cer cette année pour sa­tis­faire la de­mande en éner­gie du pays qui aug­mente de plus de 20 % par an.

Les sta­tions de pro­duc­tion d’éner­gie de Gi­le­gel Ghibe II et Tana Beles sont les deux autres pro­jets qui de­vraient gé­né­rer plus de 600 MW dans les trois pro­chains mois.

Sources : Afrique Avenir, 14 novembre 2009
Euro Investor, 14 novembre 2009
African Manager, 15 novembre 2009

1 commentaire pour “Inauguration du barrage hydroélectrique de Tekezé”

  1. Jamen on 15 Dec 2009 at 13:32

    Bonjour,

    Je tenais d’abord à vous féliciter pour la qualité de votre site que je visite souvent en temps qu’amoureuse de l’Ethiopie. En 2004, lors d’un périple à pied reliant Abia Ady à Debark en passant par le Ras Dashen, j’ai eu l’occasion de traverser le village de Tekese et de franchir la rivière Tekese à gué, juste en aval du barrage en construction. Nous avions eu l’oportunité de visiter le chantier avec un des grands patrons du projet, après avoir fait des pieds et des mains pour obtenir l’autorisation de traverser la zone de travaux.
    Bref, j’avais été marquée à l’époque par l’atmosphère malsaine de ce village probablement due au nombre d’ouvriers présents sur le site (alcool, prostitution).
    J’écris actuellement un livre sur notre périple, et je souhaiterais avoir un avis objectif sur l’impact local de ce barrage, au niveau sociologique, économique et environnemental.
    Pouvez-vous m’aider dans ces recherches ?
    Elodie Jamen.

Trackback this Post | Feed on comments to this Post

Laissez un commentaire sur cet article

web development