L’Ethiopie perd 200 000 hectares de forêt par an

L’Ethiopie perd jusqu’à 200 000 hectares de forêt par an, a déploré lundi un expert local.

Cette étendue de forêt a été détruite par la déforestation, la coupe de bois et les autres activités humaines, précise Alemu Gezahegn, expert en foresterie au sein de l’Institut de recherche agricole éthiopien.

Lors d’un séminaire sur les forêts de montagne, M. Alemu a indiqué que la déforestation s’était poursuivi à un rythme alarmant dans plusieurs zones d’Ethiopie.

Si la tendance se poursuit, ce pays risque de perdre l’ensemble de ses réserves forestières d’ici 2020, a-t-il mis en garde.

M. Alemu a déclaré qu’un souci particulier devrait être porté à renforcer les capacités de recherche du pays en matière de sylviculture, pour institutionnaliser une utilisation durable des ressources forestières dans l’ensemble du pays.

Il y a quatre décennies, 40 % des territoires éthiopiens étaient couverts de forêts, un chiffre qui est tombé aujourd’hui à 2,7 % seulement, selon un rapport de l’ONU.

Source : Jeune Afrique, 5 février 2007

Trackback this Post | Feed on comments to this Post

Laissez un commentaire sur cet article

web development