La zone Jimma

La zone Jimma est une des 20 zones de la région Oromia d’Ethiopie. Elle est bordée au sud par la région Peuples du Sud, au nord-ouest par la zone Illubabor, au nord par la zone Welega Est et au nord-est par la zone Choa Ouest. Elle tire son nom de l’ancien Royaume de Jimma.

Cette zone est bordée, au nord-est, par le fleuve Gibe, un affluent de l’Omo. Le point culminant et le mont Maigudo (2 386 m).

Les principales villes sont Jimma, Agaro, Genet et Saqqa.

WOREDAS

La zone Jimma se décompose en 16 woredas et 1 ville autonome :
– Chora Botor
Dedo
– Gera
Gomma
– Guma
– Kersa
Limu Kosa
Limu Seka
– Mana
– Omo Nada
– Seka Chekorsa
– Setema
– Shebe Senbo
– Sigmo
– Sokoru
– Tiro Afeta
+ Agaro (ville autonome)

DÉMOGRAPHIE

Selon les estimations de 2008 de l’Agence Centrale de la Statistique éthiopienne (CSA), la zone Jimma compte 2 936 631 habitants (1 464 167 hommes et 1 472 464 femmes). La population urbaine représente 12,66 % de la population totale (371 945 personnes).

Avec une superficie de 18 696 km2, la zone a une densité de 157,07 habitants par km2.

Ces estimations sont basées sur le recensement de 2007. A cette époque, la population était de 2 495 795 habitants (1 255 130 hommes et 1 240 665 femmes), dont 141 013 (5,65 %) résidaient en ville.

En 1994, un précédent recensement avait révélé que la majorité de la population de la zone Jimma était Oromo (81,57 % de la population totale) mais que d’autres groupes ethniques étaient aussi représentés de manière significative : Yem (5,28 %), Amhara (4,95 %), Kullo (2,9 %) et Kafficho (1,78 %). Les religions prédominantes étaient l’Islam (82,57 %), le Christianisme orthodoxe (15,78 %) et le Protestantisme (1,47 %).

AGRICULTURE

La zone Jimma est l’une des 3 plus grandes productrices de café d’Ethiopie (après les zones Sidama et Gedeo). En 2005, 26 743 tonnes de café y ont été produites, ce qui représente 23,2 % de la production de la région Oromia et 11,8 % de la production nationale.

En 2004, une famille rurale de cette zone possédait en moyenne 0,9 hectare de terre et l’équivalent de 0,5 tête de bétail.

ÉCONOMIE ET DÉVELOPPEMENT

D’après un rapport de la Banque Mondiale datant de mai 2004, 9 % des habitants de la zone Jimma ont accès à l’électricité. On compte 77 km de route pour 1 000 km2.

15,1 % de la population exerce un emploi non-agricole. 57 % des enfants en âge d’aller à l’école primaire sont scolarisés, ce taux est de 12 % pour l’enseignement secondaire.

29 % de la zone est exposée à la malaria et 63 % à la mouche tsé-tsé. En outre, le rapport attribue à la zone Jimma un indice de risque de sécheresse de 298.

Sources : Wikipedia
Agence Centrale de la Statistique éthiopienne
Bureau des finances et du développement économique de la région Oromia

Voir aussi :

Album photo de la zone Jimma
La région Oromia

1 commentaire pour “La zone Jimma”

  1. vanthier selig ursula on 13 Aug 2011 at 13:54

    Bonjour, Propriéatire depuis vingt cinq ans de La Boîte à Thé, à Rolle, Suisse, je cherche de nouveaux thés exotiques pour ma clientèle de fins connaisseurs. Je voudrais visiter une ou plusieurs plantations de thé jen Ethiopie pour commercialiser leurs produits en Suisse. Pouvez-vous m’aider.
    D’avance merci et Cordiales salutations – Ursula

Trackback this Post | Feed on comments to this Post

Laissez un commentaire sur cet article

web development