Le woreda Dedo

Dedo est un des 16 woredas de la zone Jimma, située dans la région Oromia d’Ethiopie.

L’altitude de ce woreda varie entre 880 et 2 500 m. Le point culminant est le mont Asanupe (2 500 m). Les autres principaux sommets sont les monts Haro Gebis, Walla et Derar Korma.

Le woreda est bordé, au sud, par le fleuve Gojeb, un affluent de l’Omo. Les autres cours d’eau permanents sont l’Unta, le Kawa, le Waro et l’Offele. Les précipitations varient 1 300 et 1 700 mm par an.

La ville principale est Sheki. On trouve également dans le woreda la forêt de Belete Gera.

DÉMOGRAPHIE

Selon les estimations de 2008 de l’Agence Centrale de la Statistique éthiopienne (CSA), le woreda Dedo compte 323 380 habitants (160 304 hommes et 163 076 femmes). La population urbaine représente 2,6 % de la population totale (8 427 personnes).

Avec une superficie de 1 599 km2, le woreda a une densité de 202,24 habitants par km2.

Ces estimations sont basées sur le recensement de 2007. A cette époque, la population était de 290 457 habitants (144 866 hommes et 145 591 femmes), dont 6 318 (2,17 %) résidaient en ville.

En 2003, la proportion des moins de 15 ans s’élevait à 46,9 % de la population et celle des 15-64 ans à 50,4 %. Quant aux 65 ans et plus, ils ne représentaient que 2,7 % de la population. En outre, l’âge moyen des habitants du woreda était de 19 ans.

AGRICULTURE

Les terres arables et cultivables représentent 63,1 % du woreda Dedo, les pâturages 13,6 % et la forêt 9,3 %. Les 14 % restants sont considérés comme inexploitables.

Les principales cultures du woreda sont le teff, le maïs et les légumes, ainsi que le café (les plantations de café couvrent plus de 50 km2).

Par ailleurs, le woreda compte 182 013 têtes de bétail (bovins, petits ruminants et équidés), 140 777 volailles et 7 800 ruches traditionnelles.

ÉCONOMIE ET DÉVELOPPEMENT

Le woreda Dedo compte 70 km de routes praticables par tous les temps et 34 km uniquement accessibles durant la saison sèche, ce qui équivaut à 65 km pour 1 000 km2.

Environ 23 % de la population a accès à l’eau potable (74 % de la population urbaine et 8% de la population rurale).

Des gisements de fer, de charbon et de schiste bitumineux ont été découverts dans le woreda mais ils ne sont pas encore exploités.

Sources : Wikipedia
Agence Centrale de la Statistique éthiopienne
Bureau des finances et du développement économique de la région Oromia

Voir aussi :

La région Oromia
La zone Jimma

Trackback this Post | Feed on comments to this Post

Laissez un commentaire sur cet article

web development