Plus de 250 millions de dollars d’exportations de produits floricoles

Les exportations éthiopiennes des produits floricoles sont estimées à plus de 250 millions de dollars durant les neuf derniers mois, selon le ministère de l’agriculture et du développement rural.

Le Secrétaire d’Etat éthiopien à l’agriculture et au développement rural, Aberra Deressa a indiqué que le secteur de la floriculture a affiché un développement sans précédent au cours de cette année en générant 100 000 opportunités d’emploi, ajoutant que le secteur attire de nombreux investisseurs étrangers.

L’Ethiopie est le deuxième pays exportateur de fleurs coupées du continent, juste derrière le Kenya voisin avec un volume d’exportation de plus de 280 millions de dollars en 2009.

La floriculture, un secteur en pleine expansion en Ethiopie, génère un potentiel de revenus attractifs à court terme. Couvrant actuellement plus de 1 500 hectares, la floriculture en Ethiopie poursuit sa forte croissance, compte tenu des coûts de production très bas (fermage, main d’oeuvre) et des avantages accordés au secteur.

Face à l’afflux massif de demandes d’autorisation d’exploitation en provenance des Pays-Bas, d’Allemagne, d’Inde ou même d’Israël, les autorités éthiopiennes ont pris conscience de tout le bénéfice qu’elles pouvaient tirer de leurs terres et de leur climat, propices à la culture de nombreuses variétés de fleurs, et ce toute l’année. Le gouvernement a donc décidé de louer des milliers d’hectares à des investisseurs étrangers.

Selon les études les plus récentes de l’ONU, de 15 à 20 millions d’hectares de terrains ont déjà été bradés en Afrique. Aujourd’hui, l’Ethiopie compte près de 70 exploitations horticoles, dont plus de la moitié sont détenues par des entreprises étrangères.

Source : Casafree, 6 septembre 2010

Trackback this Post | Feed on comments to this Post

Laissez un commentaire sur cet article

web development