NEWSLETTER

Abonnez-vous à la lettre d′information "Toi qui viens d'Ethiopie" en remplissant le formulaire ci-dessous.

Un message de confirmation vous sera envoyé.

Consulter les anciennes newsletters :


Newsletter N°1

Janvier 2010

Newsletter N°2

Mars 2010

Newsletter N°3

Mai 2010

Newsletter N°4

Juillet 2010

Newsletter N°5

Septembre 2010

Newsletter N°6

Novembre 2010

Newsletter N°7

Janvier 2011

Newsletter N°8

Mars 2011

Newsletter N°9

Mai 2011

Newsletter N°10

Juillet 2011

Newsletter N°11

Septembre 2011

Newsletter N°12

Novembre 2011

Newsletter N°13

Janvier 2012

Newsletter N°14

Mars 2012

Newsletter N°15

Mai 2012

Newsletter N°16

Juillet 2012

Newsletter N°17

Automne 2012

Newsletter N°18

Hiver 2012-2013

16 commentaires pour “NEWSLETTER”

  1. Ali Daher on 05 Jul 2009 at 9:04

    Bonjour, je suis un grand fan de votre site…
    Tout me fascine, les photos, les articles, la richesse des thèmes abordés…

    Bravo !!

  2. SILLA on 22 Dec 2009 at 20:59

    je trouve la création de ce site comme un exemple pour montre ao monde la réalité de l’histoire africaine, précisement celle d’Ethiopie a travers les oeuvre Aillé Silasse.

  3. Gisèle Simon on 26 Dec 2009 at 18:00

    Félicitations pour votre site. Je le trouve très riche dans la diversité de ses sujets, et intéressant à lire pour mieux connaître le pays d’origine de mes enfants qui tous deux sont nés en Ethiopie…

  4. Valéry on 22 Jan 2010 at 7:35

    MERCI …..

  5. cebrian on 03 Feb 2010 at 21:52

    Bonjour,
    Peut on savoir si on peut vous retrouver à facebook france ?

    cordialement c’est une bonne information l’ensemble du site , mais d’amis en amis….

  6. admin on 04 Feb 2010 at 10:09

    Oui, vous pouvez nous retrouver ICI

  7. Eyob on 04 Feb 2010 at 22:02

    je suis un fan d ethipie je suis ne en ethiopie et je suis venu au canada sa fait 6 ans que je suis pas retourne se web me rappel de plusieur beau souvenir.
    Meri de votre magnifique sit web

  8. david on 21 Feb 2010 at 18:10

    Bonjour,

    Votre site est tres bien fait et donne envie d’allez voir en vrais, l’histoire du pays me facine.

    J’aimerais savoir aussi quand est la date a la quelle on fete la paque en Ethiopiepour l’anné 2010 ?

    Un grand merci

  9. sadiya, une djiboutienne à lille(france) on 29 Oct 2010 at 21:59

    bravo,
    tout n’est pas noir en afrique,la preuve est sous mes yeux

  10. Jean-Marie Kohler on 17 Dec 2010 at 17:54

    Aussi remarquable par la richesse des données proposées que par la qualité de leur présentation, ce site témoigne de l’amour que ses auteurs ont pour ce pays. Une belle relation, qui invite au partage. Merci.

    Et, si vous voulez bien, un souvenir en retour :

    Pourquoi aller en Abyssinie

    Au bord des chutes du Nil Bleu en Abyssinie, interrompant un instant le mitraillage photo qui l’occupe tout entier, un touriste demande avec hauteur à un guide local qu’il suppose analphabète s’il sait depuis quand son peuple est chrétien. L’autochtone lui répond avec assurance : « Depuis trois millénaires, Monsieur ! » Le touriste, professeur d’histoire de son état, ironise : « Bigre ! Mille ans avant Jésus-Christ, me dis-tu ? Rien que ça ? » Il ne comprend pas que son interlocuteur a beaucoup à lui apprendre alors que lui-même ne cherche qu’à embarrasser un indigène…

    Le guide savait parfaitement que le roi Ezana s’était converti au christianisme autour de l’année 330 de notre ère. Mais, pour ce croyant façonné par une herméneutique immémoriale, les dates n’avaient de valeur que par l’interprétation donnée aux événements relatés. Jésus représentait pour lui le fruit d’une histoire qui a débuté au IXème siècle de l’ère précédente quand, à la suite de la visite rendue par la reine de Saaba au roi Salomon, le futur empereur Ménélik issu de leur union a rapporté à Aksoum l’arche d’alliance du temple de Jérusalem. À en croire cette tradition, ce transfert devait signifier à toutes les nations de la terre que Dieu substituait le peuple abyssin au peuple hébreu en tant que peuple élu. La grande aventure chrétienne aurait ainsi commencé dans cet empire avec les événements providentiels qui l’ont préparée, bien avant la naissance de Jésus. De fait, les Éthiopiens revendiquent pour eux, intégralement et sans ambages, l’héritage d’Israël et les promesses de son prolongement chrétien. Ils sont convaincus que leur terre, qui a été le berceau de l’humanité, est aussi le lieu béni où se produira l’avènement du royaume universel de la fin des temps. D’après eux, l’empire du négus issu de la reine de Saaba a préfiguré cette destinée ; l’établissement du siège de l’Organisation de l’Unité Africaine à Addis-Abbéba en est un autre signe ; et l’idéologie panafricaine que cultive cette nation annonce son ultime vocation messianique : réunir un jour sous son égide tous les peuples de la planète.

    Magistrale leçon donnée par un indigène tenu pour ignare à un touriste trop savant que la chronologie intéressait plus que les mœurs et l’histoire du peuple visité !

    ***

    Tourisme sans lendemain ou possibilité d’une rencontre décisive ? Images de l’Abyssinie : des flots sans fin d’hommes et d’animaux sur les routes et les pistes, des villages partout jusqu’au sommet des montagnes, des champs et des pâturages à perte de vue au milieu de paysages somptueux. Une agriculture et un artisanat d’une remarquable ingéniosité. Fabuleuse richesse et convivialité des marchés. Et surtout, fierté d’une histoire incroyable. Des chambres funéraires d’Aksoum aux merveilleuses fresques et aux trésors des monastères et des églises, trois millénaires de grandeur et d’épreuves. Christianisme et islam, empires et guerres, gloire et misère, sans parler des sanglantes utopies révolutionnaires et des convulsions modernes. Non pas un passé pétrifié, mais des souvenirs toujours vivants jusque dans les demeures les plus humbles. Entre la vie de ce peuple et les préoccupations dérisoires de la plupart des touristes, un immense fossé qu’aucun cadeau ou sourire ne saurait combler. Une insolite soirée au Sheraton d’Addis-Abeba a clos le voyage et renvoyé chacun dans son camp. Insoutenable confrontation entre le luxe insolent des étrangers et des nantis locaux, et la grande pauvreté de la masse des déshérités. Somme toute, nous n’avons rien vu de ce pays en si peu de temps, à travers les vitres de nos véhicules tout-terrain et les fenêtres de nos hôtels, mais ce rien reflétait toute l’Abyssinie pour qui voulait voir et savait regarder en se dépouillant. C’est là seulement que peut commence un vrai voyage.

    Tandis que le tourisme qui prétend faire le tour des hommes et des choses n’est que vanité et perd ceux qui s’y adonnent, le choix d’une sédentarité de principe est pareillement funeste. Beaucoup collectionnent les voyages comme les photos qu’ils en rapportent, de façon obsessionnelle. Aux antipodes, certains refusent de voyager pour ne pas sacrifier au tourisme marchandisé et se figent dans une immobilité également obsessionnelle. Mais ni les échanges culturels et ni la solidarité avec les démunis ne peuvent être servis de la sorte : la frénésie du collectionneur et la vertu solitaire s’avèrent pareillement stériles. Aller à la rencontre d’autrui est d’une autre nature, mais cela implique toujours de sacrifier une part de soi-même en rapport avec l’essentiel. Voyager n’est une activité féconde que pour celui qui, mû par un désir qui le dépasse, sait renoncer à ses vues habituelles et à l’agencement confortable de son propre univers pour découvrir d’autres mondes. Incontournable est le dépouillement pour qui s’engage sur ces chemins : accepter de quitter sa demeure sans idée d’accaparer quoi que ce soit dans celle qui vous reçoit, pas même la moindre photo qui signifierait une mainmise, et s’en remettre aux autres sans arrière-pensée ni réserve. Seul le voyage qui déplace et refaçonne le cœur et l’esprit peut introduire dans l’univers toujours étrange des étrangers, et peut y nouer des relations inédites qui grandissent l’homme et contribuent à accomplir l’humanité.

    Jean-Marie Kohler

  11. Adrien Joly on 06 Apr 2011 at 10:20

    Bravo à vous pour ce site !
    Nous avons adopté nos 2 merveilleux enfants au Toukoul et c’est avec beaucoup d’émotion que j’ai pu revoir les lieux magiques de cet orphelinat.
    Toutes les photos sont magnifiques et les articles intéressants.
    En espérant que ce site vivra longtemps afin que nous puissions en faire profiter nos enfants quand ils seront plus grands !

  12. pierre wadson on 30 Jul 2011 at 1:54

    je suis pas etiopien mais je remerci ce site de pouvoir me donner l’oportunite de voir etiopie.

  13. Alain Delhalle on 07 Nov 2011 at 18:05

    Puis-je suggérer une rubrique philatélie ?
    Etant abonné auprès des Postes Ethiopiennes, je reçois les nouvelles émissions, qui pourraient ainsi être présentées, et commentées.
    Il s’agirait là bien d’actualité, et très souvent avec un aspect culturel indéniable.
    Par exemple en 2011, sont parues pour le moment deux séries de trois timbres (mosquées et monastères chrétiens) et une série de quatre sur les ponts et viaducs modernes.
    La production n’est pas aussi dense que chez nous. Peut-être les émissions 2011 sont-elles terminées à ce jour.
    Merci de votre avis, et félicitations pour ce site remarquable.

  14. Noé on 25 Dec 2011 at 0:36

    ce site est super bravo au(x) créateur(s).IL est très révélateur sur deux points:
    -Que le monde est merveilleux
    -mais aussi qu’il est malheureux à cause de l’avidité et de inhumanité de certains dirigeants.
    IL faudrait un Mandela dans chaque pays d’Afrique ou un che Guevara.
    Je ne serait aucun d’entre eux mais je tacherai comme beaucoup le fond déjà ,d’accomplir dés actions similaires .Dalleurs je vais vous faire un confiance car j’ai une totale confiance à ce site: après des études de droits et d’avocat je partiraicomme l’un des personnages cité sans trop savoir ou aller mais j’ai entendu dire que “si tu ne sais pas où tu vas,souviens toi d’où tu viens”(tradition orale Serère)

  15. PALAPRAT Claude on 21 Jun 2012 at 18:21

    Bonjour,
    J’ai enseigné au Lycée Guebre Mariam de 1980 à 1986. Je suis retourné en Ethiopie en 2006 en tant qu’accompagnateur de voyages au nord et à l’est et j’y retourne en juillet, cette fois-ci dans la Vallée dce l’Omo où je n’ai pas pu aller dans les anées 80 étant donné le contextye politique.

  16. Mirabel on 12 Mar 2013 at 6:42

    Bonjour madame monsieur jai un expose a faire en doctorat serait-il possible ou comm ent faire piur avoir la video des archives d afrique sur selassie i merci.

Trackback this Post | Feed on comments to this Post

Laissez un commentaire sur cet article

web development