Warning: Use of undefined constant wp_cumulus_widget - assumed 'wp_cumulus_widget' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/19/d223858152/htdocs/wordpress/wp-content/plugins/wp-cumulus/wp-cumulus.php on line 375
Développement Durable | Toi qui viens d'Ethiopie...

Archives du mot-clé 'Développement durable'

Un trek au secours de la forêt


Warning: Use of undefined constant wpurl - assumed 'wpurl' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/19/d223858152/htdocs/wordpress/wp-content/plugins/add-to-facebook-plugin/addtofacebook.php on line 53

par Emmanuel Leroux-Nega

En Éthiopie, dans les montagnes du Balé, une région autrefois ignorée des touristes, une association de guides touristiques locaux tente de préserver ce qui reste de la forêt en proposant des treks écoresponsables.

Trek, Marche, Balé, Ethiopie, Ethiopia

Voilà, près de trois heures que l’on marche. Le souffle coupé par l’altitude, nous peinons à franchir les derniers mètres qui nous séparent du sommet. L’air est frais, mais le soleil des montagnes nous terrasse. Ayano, le guide du trek, fait un signe : c’est la pause.

Autour de nous, les sommets nus des montagnes du Balé surplombent les magnifiques forêts tropicales que l’association Bale Trek travaille à préserver. Située à 400 km au sud-est d’Addis Abeba, la capitale éthiopienne, la chaîne de montagnes s’étend sur plus de 2 000 km². Il s’agit de la plus importante étendue alpine du continent et un des derniers grands poumons verts du pays.

« Quand j’étais jeune, il n’y avait que de la forêt ici, se désole Ayano en pointant une série de champs à flanc de montagne. Les habitants utilisent le bois des arbres pour se chauffer, cuisiner, construire leurs clôtures ou le vendre au marché de la ville. »

Trek, Marche, Balé, Ethiopie, EthiopiaLes montagnes ressemblent, en effet, à un grand fromage gruyère. Séparées les unes des autres de quelques kilomètres, des clairières viennent trouer la forêt. Elles abritent des habitations isolées, huttes de terre et de paille entourées d’une sommaire clôture de bois, mais surtout des champs et des pâturages. Des familles, que la surpopulation de la vallée pousse à s’établir toujours plus haut dans la montagne, y cultivent de quoi survivre, entraînant peu à peu la disparition de la forêt.

Lire la suite…

Stratégie de croissance verte
pour un développement durable


Warning: Use of undefined constant wpurl - assumed 'wpurl' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/19/d223858152/htdocs/wordpress/wp-content/plugins/add-to-facebook-plugin/addtofacebook.php on line 53

L’Ethiopie a lancé vendredi une ambitieuse stratégie de croissance économique verte pour un développement durable dont la mise en œuvre requiert 150 milliards de dollars américains sur 20 ans.

Dénommée économie verte résistant aux phénomènes climatiques (CRGE, sigle en anglais), l’initiative prévoit le double objectif de hisser l’Ethiopie au rang des économies à revenu intermédiaire d’ici à 2025, tout en maintenant le même niveau d’émissions de gaz à effet de serre.

Le CRGE fait de l’Ethiopie le premier pays africain à être doté d’une telle stratégie de mise en œuvre.

« Le problème que nous avons en Afrique c’est la mise en œuvre, mais le CRGE pourrait être reproduit dans d’autres pays africains afin de résoudre ce problème », a déclaré à la PANA, le directeur du Département de l’économie rurale et de l’agriculture de l’UA, Abeba Haïlé-Gabriel.

L’Ethiopie est appréciée pour sa croissance verte pionnière en Afrique, tandis que son Premier ministre est considéré comme le leader des discussions sur le changement climatique sur le continent et dirige le Comité des chefs d’Etat et de gouvernement sur les changements climatiques (CAHOSCC).

Seul représentant de l’Afrique lors des négociations concernant les changements climatiques, le CAHOSCC s’est réuni mercredi à Addis Abeba et a mis à jour la position continentale pour le sommet de Durban, en Afrique du Sud, qui doit se tenir à la fin de ce mois.

« Comme les autres pays, l’Ethiopie doit prendre des mesures pour s’adapter à l’inévitable réalité du changement climatique, mais nous allons beaucoup plus loin que cela. Nous démontrons que nous pouvons offrir un programme ambitieux de croissance économique, tout en le faisant de manière verte », a déclaré le directeur général de l’Autorité éthiopienne de protection de l’environnement (EPA), Tewolde G. Egziabher.

Le plan a pour but l’améliorer l’agriculture et l’élevage, le reboisement et la gestion efficace des forêts, l’expansion de la production d’électricité et la progression rapide des technologies de transport modernes et économes en énergie.

Source : Afrique en ligne, 19 novembre 2011

web development