Archives du mot-clé 'Ethiopian Airlines'

Portrait de la seule femme pilote d’Ethiopian Airlines

par Grégoire Pourtier

Amsale Gualu

Ecouter le reportage

A 35 ans, elle est l’une des très rares femmes à être pilote d’avion en Afrique, qu’elle parcourt dans tous les sens car la compagnie éthiopienne dessert 43 aéroports sur tout le continent. Mais Amsale ne veut être ni une exception ni un modèle : elle vit simplement sa passion, est fière d’avoir atteint le summum de son métier et pense que les passagers sont de moins en moins gênés d’avoir une femme aux commandes dans le cockpit.

The best camera security measures are everywhere, get his explanation – SecurityInfo and how this works here.

Source : RFI, 16 mars 2013

Ethiopian Airlines envisage un chiffre d’affaires de 10 milliards de dollars d’ici 2025

La compagnie éthiopienne Ethiopian Airlines va mettre en place un plan stratégique visant à atteindre un chiffre d’affaires de 10 milliards de dollars d’ici 2025.

Selon le nouveau président du Conseil de gestion de la compagnie, Addisu Legesse, ce plan stratégique d’une durée de 15 ans permettra à Ethiopian Airlines de développer ses prestations, d’augmenter le nombre de ses clients et de ses vols à travers le monde et de contribuer à la réalisation des objectifs du Plan quinquennal de Croissance et de Transformation (GTP), lancé en septembre dernier par le gouvernement éthiopien.

M. Legesse a remplacé dans ce poste l’ancien ministre des affaires étrangères, Seyoum Mesfin, nommé récemment ambassadeur de l’Ethiopie à Pékin.

En vertu de ce plan stratégique, Ethiopian Airlines prévoit de transporter annuellement un total de 13 millions de passagers vers 92 destinations de par le monde et à bord de 70 avions à réaction, a révélé le nouveau chef de la direction de la compagnie, Tewelde Gebremariam.

Le plan prévoit également d’assurer, annuellement, le transport de 5 millions de passagers domestiques à destination de 26 villes éthiopiennes et à bord de 27 avions turbo, a-t-il précisé.

Créée en décembre 1945, Ethiopian Airlines est le fruit d’une entreprise commune conçue par le gouvernement éthiopien et la compagnie américaine Transworld Airlines (TWA).

Ethiopian Airlines, qui développe sa desserte de façon régulière, a fait de l’aéroport Bolé International d’Addis Abeba, rénové en 2003, un hub aéroportuaire entre l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique.

La compagnie, qui dispose d’une flotte composée de 42 avions, est la troisième compagnie africaine à devenir membre de l’alliance des compagnies aériennes “Star Alliance”, après les compagnies égyptiennes Egypt Air et sud-africaines South African Airways.

Accréditée à la certification de la norme de sécurité IOSA (IATA Operational Safety Audit), la compagnie éthiopienne possède un des plus grands réseaux du continent africain. Définie comme une “compagnie africaine de classe internationale”, Ethiopian Airlines a été désignée meilleure compagnie aérienne Africaine de l’année 2006.

Source : Casafree, 3 janvier 2011

L’Ethiopie envoie une équipe d’experts en France pour l’examen de la boîte noire d’Ethiopian Airlines

L’Éthiopie a envoyé une équipe d’experts à Paris, en France, en vue d’analyser les données de la boite noire du vol de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines qui s’est écrasé aux larges du Liban le mois dernier tuant les 90 personnes à bord de l’appareil, a appris APA mardi de source officielle.

« L’analyse des données de la boite noire permettra sans doute de déterminer les causes du crash. Une équipe composée de trois experts éthiopiens s’est envolée pour la France lundi dernier », a déclaré à APA Wegayehu Terefe, le responsable chargé des relations publiques de la compagnie d’aviation éthiopienne.

Cependant, le nombre de jours nécessaires pour recueillir les données de la boite noire du vol reste indéterminé. L’Éthiopie attend impatiemment les résultats de l’enquête en cours depuis que l’accident est survenu. Des experts sont toujours à pied d’œuvre sur le terrain pour tenter de retrouver la deuxième boîte noire qui nécessite également une expertise en France.

M. Terefe a révélé à APA que les équipes de secours ont jusqu’ici identifié les corps de cinq Éthiopiens qui ont été récemment livrés à leurs familles respectives. Il reste à identifier les corps de plusieurs autres passagers, y compris des Éthiopiens.

D’autres corps retrouvés dimanche dernier, sont en train d’être identifiés. Plus de 50 passagers libanais, 23 éthiopiens et d’autres citoyens de nationalités différentes ont péri dans le crash qui a survenu le 25 janvier dernier. Le vol ET 409 de la compagnie Ethiopian Airlines était en partance pour l’Éthiopie au départ de Beyrouth.

Source : Agence de Presse Africaine, 9 février 2010

Le gouvernement éthiopien renouvelle son soutien à Ethiopian Airlines

Le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi a renouvelé mercredi son soutien à la compagnie nationale éthiopienne, Ethiopian Airlines, dont un appareil s’est écrasé lundi près des côtes du Liban.

« Le gouvernement fournira le soutien nécessaire à Ethiopian Airlines pour permettre à la compagnie nationale de continuer à être une fierté non seulement pour l’Ethiopie, mais aussi pour l’Afrique », selon les propos de M. Zenawi cités par l’agence éthiopienne d’information (ENA, officielle).

L’Etat éthiopien est majoritaire dans cette compagnie aérienne mise en service en 1946 et considérée comme l’une des plus fiables du continent africain.

M. Meles a assuré que le gouvernement éthiopien, qui a envoyé une délégation ministérielle mardi au Liban, « déploie tous les efforts pour faire la lumière sur les circonstance de cet accident », qui a coûté la vie aux 90 personnes qui se trouvaient à bord.

« Le gouvernement a évité de diffuser des informations qui ne seraient que des suppositions jusqu’à ce que les boîtes noires de l’appareil soient retrouvées », a-t-il précisé, soulignant que la recherche des dépouilles des victimes se poursuivait.

M. Meles a salué « le gouvernement et le peuple libanais pour leur coopération dans l’enquête et pour la recherche des corps des victimes, ainsi que leur soutien au moment de l’accident fatal », et remercié la France, les Etats-Unis, Chypre et les troupes de l’ONU au Liban qui ont participé aux secours.

Les équipes de recherches ont fait des progrès dans la localisation de l’épave du Boeing 737-800 d’Ethiopian Airlines, a indiqué mercredi à l’AFP un porte-parole de l’armée libanaise précisant que les boîtes noires n’avaient pas encore été localisées.

Source : AFP, 27 janvier 2010

Ethiopian Airlines, une compagnie à la bonne réputation

Après le crash de la nuit du 24 au 25 janvier, les recherches se poursuivent au large des côtes libanaises et 14 corps ont été repêchés. Ethiopian Airlines s’était imposée depuis sa mise en service en 1946 comme l’une des trois plus importantes compagnies aériennes africaines et jouit d’une bonne réputation en matière de sécurité. L’heure est aux questions sur l’origine de l’accident et les conditions météorologiques sont montrées du doigt.

Depuis plus de dix ans Ethiopian Airlines n’avait pas connu d’accident, ni d’erreur de pilotage et encore moins de crash dû à des problèmes techniques. La dernière catastrophe remonte à 1988. Cette année-là un avion avait été détourné par des pirates, et avait dû, à court de carburant, procéder à un amerrissage au large des Comores. La responsabilité de la compagnie n’était donc pas engagée.

Une excellente réputation donc pour une entreprise qui s’enorgueillit du titre de “meilleure compagnie africaine” décerné en 2008. Ethiopian avait fait son entrée dans la cour des grands en adhérant à Star Alliance, la plus grande association de transporteurs aériens du monde.

Ethiopian achetait des avions, des Boeing de dernière génération, 737/800 ou le 787 Dreamliner qui n’est pas encore en exploitation commerciale. Et depuis peu des Airbus. La compagnie a également investi dans le domaine de la sécurité avec par exemple un simulateur de vol de dernière génération, installé à Addis Abeba.

L’appareil qui s’est abimé au large de Beyrouth était relativement récent. Ce 737/800 avait été construit en 2002. Il appartenait à une société américaine qui l’avait loué à Ethiopian. L’appareil avait été révisé en décembre dernier.

Mais comme toute grande compagnie, Ethiopian est soumise à des impératifs de rentabilité. Les avions doivent voler. Les pilotes connaissent cette pression et sont parfois obligés de décoller, même si les conditions météo sont mauvaises.

Source : RFI, 26 janvier 2010

Crash d’un avion d’Ethiopian Airlines au large du Liban

Un avion d’Ethiopian Airlines s’est abîmé en mer Méditerranée dans la nuit de dimanche à lundi 25 janvier 2010, peu après son décollage de l’aéroport de Beyrouth. Parmi les 90 passagers du vol 409 à destination d’Addis Abeba se trouvait l’épouse de l’ambassadeur de France au Liban.

Selon les documents de vol, l’avion comptait 90 personnes. Quatre-vingt-deux passagers et huit membres d’équipage se trouvaient à bord du vol 409 d’Ethiopian Airlines. Une chaîne de télévision libanaise locale avait précédemment fait état de 59 personnes à bord.

Le vol 409 d’Ethiopian Airlines a décollé à 02h10 (00h10 Temps universel) de l’aéroport de Beyrouth à destination d’Addis Abeba. L’appareil, un Boeing 737-800, a disparu des écrans radar environ cinq minutes après son départ. Selon les premiers témoignages, « une boule de feu » a été aperçue au moment du crash au large du village de Na’ameh, situé à quelques kilomètres au sud de Beyrouth.

Les opérations de recherches sont en cours, mais de très violents orages frappent la ville depuis le soir du 24 janvier, ce qui ne facilite pas le travail des secouristes.

Il est trop tôt pour déterminer la cause de l’accident. Le ministre libanais des Transports a annoncé l’ouverture d’une enquête. Ghazi Aridi a déclaré que l’appareil transportait 54 Libanais, 22 Ethiopiens, deux Libano-Britanniques, un Libano-Canadien, un Libano-Russe, une Française, un Irakien et un Syrien. L’épouse de l’ambassadeur de France au Liban était à bord de l’appareil, selon un responsable du gouvernement libanais.

Dès l’annonce de la disparition de l’avion, des sauveteurs se sont précipités sur les lieux du crash pour tenter de retrouver des survivants. L’armée libanaise a dépêché sur place ses vedettes de sauvetages et demandé l’aide des navires de la Finul, la Force de maintien de la paix de l’ONU.

Plusieurs hauts responsables libanais et des proches de passagers se sont rendus à l’aéroport international Rafic Hariri.

Source : RFI, 25 janvier 2010

Ethiopian Airlines annonce un profit net record de 1,345 million de birrs

La compagnie aérienne éthiopienne a enregistré un profit net record de 1,345 million de birrs pour l’année fiscale 2008/2009 (soit une hausse de 165 % par rapport au gain de 507 millions de birrs de l’année précédente) d’après Ato Girma Wake le PDG de la compagnie aérienne, le 7 août. Ethiopian Airlines a transporté 2,8 millions de passagers pendant l’année fiscale 2008/2009 soit une hausse de 12,3 % par rapport à l’année fiscale précédente.

Source : Les Afriques, 14 août 2009

Ethiopian Airlines aménage un appareil pour transporter des produits

Pour faire face à la croissance rapide des exportations horticoles, la compagnie aérienne nationale, Ethiopian Airlines a annoncé mardi avoir transformé un de ses avions de passagers en avion-cargo et prévoit de louer un gros porteur supplémentaire pour les vols à destination du marché européen.

Ethiopian Airlines a annoncé dans un communiqué que la transformation d’un Boeing B757-200 destiné au transport de passagers en un avion-cargo a été terminée la semaine dernière, alors qu’un avion-cargo MD-11 d’une capacité de 85 tonnes serait loué pour cinq mois à partir de janvier 2007.

Ces deux appareils vont opérer sur les destinations européennes, a déclaré la direction d’Ethiopian Airlines, en ajoutant que le MD-11F effectuerait des vols directs d’Addis Abeba à Bruxelles.

Si la demande dépasse la capacité journalière de 85 tonnes, la compagnie aérienne a annoncé qu’elle déploierait deux Boeing 757 supplémentaires de sa flotte de cargos sur la même destination.

« De cette manière, Ethiopian Airlines, ne soutient pas seulement les exportations nationales mais créé aussi des opportunités d’emploi pour de nombreux ressortissants éthiopiens », a déclaré Girma Wake, le directeur général de la compagnie aérienne.

Avec le soutien du gouvernement et des acteurs de ce secteur, les exportations horticoles éthiopiennes ont enregistré une croissance de 173 % de 2005 à 2006.

Par ailleurs, la compagnie aérienne nationale a annoncé avoir transporté 7,5 millions de kilos de viande de boeuf vers les marchés étrangers, ce qui représente une augmentation de 27,9 % comparé à la période 2004/2005.

En outre, la compagnie aérienne a transporté cinq millions de kilos de haricots exportés par l’Ethiopie au cours de l’exercice fiscal qui a pris fin en juin 2006, avec les exportations de cette denrée qui ont aussi enregistré une croissance de 6,73 % par rapport à l’année précédente.

Malgré le coût élevé du carburant, Ethiopian Airlines a indiqué avoir loué un DC10-30F avec une capacité de transport quotidienne de 65 tonnes durant la période de pointe de la saison des exportations horticoles de janvier à mai 2006.

Source : Jeune Afrique, 3 octobre 2006

Ethiopian Airlines désignée compagnie africaine de l’année 2006

Ethiopian Airlines a été désignée Compagnie africaine de l’année 2006, a-t-on annoncé mercredi à Addis Abeba, de source proche de la direction de la compagnie.

La Sous-secrétaire américaine pour l’Aviation et les Affaires internationales au ministère du Transport, Susan McDemoff, a remis le prix au directeur d’Ethiopian Airlines, Girma Wake, lundi au Cap, en Afrique du Sud, à l’issue de la 15ème Conférence annuelle sur le financement du transport aérien pour l’Afrique.

Ce prix a été créé en 1999 par The Africa Aviation Journal pour donner une reconnaissance internationale aux particuliers, compagnies et organisations qui apportent une contribution significative au développement de l’aviation en Afrique.

Ethiopian Airlines a été distinguée pour ses performances financières et la rentabilité globale de ses activités, la croissance du nombre de ses passagers, l’expansion de son réseau de routes aériennes, la modernisation de sa flotte, ses services à bord et le traitement de sa clientèle, indique le Journal.

« C’est un énorme privilège pour Ethiopian (Airlines) d’être désignée Compagnie africaine de l’année 2006. Ce prix incite la compagnie à renforcer son engagement à fournir des services de qualité à ses clients qu’il tient en haute estime », a déclaré M. Girma.

Depuis sa création, le 5 décembre 1945, et son vol inaugural Addis Abeba-Le Caire du 8 avril 1946, Ethiopian Airlines n’a cessé de prospérer pour devenir une compagnie de bonne réputation.

A partir de son hub d’Addis Abeba, elle propose des liaisons aériennes vers 47 destinations en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie, en Europe et en Amérique du Nord.

Grâce à sa devise « Rapprocher l’Afrique et le monde » Ethiopian Airlines peut se vanter d’avoir le plus grand réseau du continent, à la fois en termes de services passagers et service fret, ce qui lui vaut son surnom de « compagnie africaine de classe internationale » par ses fidèles clients.

Source : Jeune Afrique, 20 septembre 2006

Ethiopian Airlines frappe fort

La compagnie nationale éthiopienne, Ethiopian Airlines (EAL), a réalisé 12 millions de dollars de bénéfices depuis juillet 2005, en dépit du renchérissement des prix du pétrole et de la concurrence internationale. Emirates Airlines et Turkish Airlines, par exemple, viennent de lancer des vols sur Addis Abeba.

Source : Jeune Afrique, 14 mai 2006

Suivant »

web development