Archives du mot-clé 'Lac Hayk'

Photo satellite du lac Hayk


Agrandir le plan

Voir aussi :

Le lac Hayk
Album photo du lac Hayk
Vidéos du lac Hayk

Vidéos : Le lac Hayk

Lac Hayk : Le monastère Estefanos

Voir aussi :

Le lac Hayk
Album photo du lac Hayk
Photo satellite du lac Hayk

Le lac Hayk
ሐይቅ

(Autres noms : Hayq, Haik)

Le lac Hayk se trouve au nord de Dessié, dans la région Amhara d’Ethiopie (zone Wollo Sudworeda Tehuledere). Situé à 2 030 m d’altitude, il couvre 23 km² (6,7 km de long sur 6 km de large) et sa profondeur atteint 88 m. La ville de Hayk se trouve sur sa rive ouest.

Le lac est entouré de collines verdoyantes et de cactus géants, l’opuntia, très courants dans la région. C’est un bon point d’observation ornithologique. Il est très poissonneux et on peut y voir s’activer les pêcheurs en équilibre sur leurs frêles esquifs de papyrus. On retrouve les produits de la pêche sur tous les marchés des alentours.

Selon la légende, le lac Hayk fut créé pour venger une femme enceinte qui avait été maltraitée par une princesse. Dieu fut très en colère face à cette injustice et, dans son courroux, il décida d’inonder les lieux qui entouraient la malheureuse femme (sauf l’endroit où elle était assise), formant ainsi un lac qui engloutit la princesse et sa cour. L’endroit une la femme enceinte se tenait devint alors une île où l’on trouve aujourd’hui le monastère Estefanos.

LE MONASTÈRE ESTEFANOS

Entrée (interdite aux femmes) : 10 birr.

L’ancienne petite île (aujourd’hui presqu’île) d’Estefanos, de forme triangulaire, abrite un couvent (dont l’église actuelle est récente), qui connut une grande importance religieuse et politique à l’avènement de la 2ème dynastie salomonide au 14ème siècle.

Une ancienne église, construite vers 862, aurait existé à l’emplacement de l’actuelle. Fondée sous la dynastie axoumite, elle aurait été la première église de la province Amhara mais les raisons de sa création restent floues. Certains affirment qu’elle serait due à l’arrivée miraculeuse d’une pierre d’autel venant de Jérusalem. D’autres pensent qu’elle aurait été bâtie sur le lieu même où les populations locales honoraient le culte du serpent par des sacrifices d’animaux. C’est le saint Abuna Salama qui aurait fait édifier le sanctuaire après avoir mis fin à ce rite païen. Pour ce faire, il aurait convaincu les habitants de se convertir si jamais il parvenait à tuer le monstre. La légende rapporte qu’il fit disparaître le serpent en le frappant de la croix. Et c’est à l’endroit où il le tua qu’il aurait fait bâtir une église. Un roi au nom inconnu aurait ensuite donné à ce lieu le nom de Nagouadgouad (le couvent des tonnerres) et aurait fait venir d’Axoum trois cents ecclésiastiques pour assurer les services religieux.

C’est en 1240 que fut fondé le monastère Estefanos, sous les auspices d’Abba Iyasus Moha (fêté le 5 décembre) qui allait en faire l’un des centres de l’enseignement de la doctrine monastique les plus réputés du pays. Il participa activement à la restauration de la dynastie salomonienne, qui mit fin au pouvoir des Zagwé, vers la fin du 13ème siècle. Après avoir vécu sept ans au monastère de Debré Damo, il mena pendant 44 ans et jusqu’à sa mort une vie de grandes privations sur l’île d’Estefanos. Pendant toutes ces années, il ne dormit jamais couché mais prit ses quelques moments de repos assis !

En outre, c’est du monastère Estefanos que Teklé Haymanot, l’un des saints les plus vénérés de la liturgie orthodoxe, partit fonder le monastère de Debré Libanos, après des années d’études sous la direction de son père spirituel Abba Iyasus Moha. Comme tant d’autres, le monastère aura ensuite à souffrir des pillages des armées du Gragn au 16ème siècle.

Non loin de l’église, une petite cabane faisant office de musée abrite de précieux manuscrits, la pierre sacrificielle qui aurait reçu les offrandes païennes, ainsi que de lourdes pierres en forme de croix portées par les moines en signe d’abnégation pendant leurs longues prières.

Sources : Wikipedia
Le Petit Futé : Ethiopie (Edition 2005/2006)
Ethiopie : Au fabuleux pays du Prêtre Jean (Edition 2003)

Voir aussi :

Album photo du lac Hayk
Photo satellite du lac Hayk
Vidéos du lac Hayk
La région Amhara
La zone Wollo Sud
La woreda Tehuledere

web development