Archives du mot-clé 'Réseau routier'

Construction de plus de 71 000 km de routes rurales durant les 5 prochaines années

L’Autorité éthiopienne des routes (ERA) prévoit la construction de plus de 71 000 km de routes rurales durant les cinq prochaines années, pour un coût de 1,57 milliard de dollars (26 milliards de Birr), rapporte dimanche l’Agence de presse éthiopienne ENA.

Selon le Directeur de communication à ERA, Sanson Wondimu, seules 5 903 parmi les 15 000 localités rurales du pays sont reliées au réseau routier.

Plus de 490 petites et moyennes entreprises vont fournir les équipements nécessaires pour la construction de ces routes rurales, a-t-il indiqué, rappelant que le gouvernement a élaboré un programme de routes rurales pour connecter toutes les localités rurales du pays au réseau routier national.

L’ERA va consacrer un budget de 7,27 milliards de dollars (120 milliards de Birr) pour la construction des routes durant les cinq prochaines années.

Selon son Directeur général, Zaid Woldegebriel, les projets routiers qui seront réalisés par l’Autorité sont estimés à 85 milliards de Birr (1 dollar = 16,5 Birr), le reste sera concrétisé par des compagnies étrangères.

Le budget de l’Autorité éthiopienne des routes devrait atteindre 9 milliards de dollars durant les cinq prochaines années, en vue de permettre à l’Autorité de réaliser les grands projets routiers programmés, notamment la construction d’environ 82 500 kilomètres de routes.

Le Programme de développement du secteur routier en Ethiopie vise à améliorer la fiabilité des infrastructures de transport routier en élargissant et en entretenant la voirie, et en renforçant la capacité institutionnelle pour une meilleure qualité et une efficacité accrue des opérations de construction, de gestion et d’entretien des routes.

La réalisation de la plus grande partie des projets routiers en Ethiopie est confiée à des constructeurs chinois, alors que le financement provient surtout de prêts de la Banque mondiale, qui soutient l’extension du réseau routier du pays.

Source : Casafree, 3 janvier 2011

La BAD accord un prêt de 125,6 millions de dollars pour le projet de corridor routier entre le Kenya et l’Ethiopie

La Banque africaine de développement (BAD) a accordé un prêt de 125,6 millions de dollars à l’Ethiopie pour la réalisation du projet de corridor routier Mombasa-Nairobi-Addis Ababa, rapporte mercredi le quotidien local The Ethiopian Herald.

Ce projet prévoit la construction et le bitumage de 438 km de route, y compris le tronçon de 245 km Merille River-Marsabit-Turbi au Kenya et le tronçon de 193 km reliant Hagere Mariam-Yabelo-Mega en Ethiopie, la construction d’infrastructures socioéconomiques le long de la route et la construction d’un poste frontière à guichet unique.

Il vise l’amélioration des transports entre le Kenya et l’Ethiopie dans l’intérêt des deux pays et de la région. Une fois achevé, ce projet devrait réduire les coûts de transport et d’expédition entre les deux pays, réduire les délais de transit des importations et des exportations et accroître le volume des marchandises éthiopiennes qui transitent par le port de Mombasa au Kenya, ajoute la publication.

Par ailleurs, ce projet va promouvoir le commerce et l’intégration régionale, le développement du commerce intra-régional entre l’Ethiopie et le Kenya, d’une part, et dans l’Est et la Corne de l’Afrique, d’autre part.

Ce projet s’inscrit dans la droite ligne des Stratégies de réduction de la pauvreté de ces deux pays ainsi que des stratégies d’assistance du Groupe de la Banque. La deuxième Stratégie nationale de réduction de la pauvreté 2005-2010 de l’Ethiopie, désigné sous le nom de “Plan de développement accéléré et durable en vue de l’élimination de la pauvreté” (PASDEP), accorde une haute priorité au développement de l’infrastructure à l’appui de l’industrialisation et de la commercialisation de l’agriculture.

Conçu pour lever les obstacles au développement résultant de la médiocrité de l’infrastructure de transport et du manque de liaisons inter-régionales, le projet cadre bien avec la stratégie de la Banque 2008-2012 à moyen terme pour la promotion du développement de l’infrastructure et l’intégration régionale.

Source : Casafree, 17 juin 2010

La BADEA finance un projet routier

Une convention de prêt de 10 millions de dollars a été signée avec la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA).

Le montant sera utilisé pour goudronner la route Nekemté-Bédélé (96 km), donnant accès au sud et au sud-ouest du pays et à la frontière avec le Soudan.

Source : Les Afriques, 25 mai 2009

L’Ethiopie va renover la route la reliant au Kenya

L’Ethiopie a déclaré dimanche être en préparation de la réfection d’un réseau routier de 310 km reliant le pays au Kenya, pendant que le Kenya a déjà annoncé le lancement des travaux de construction.

L’Ethiopie lance les travaux préliminaires qui lui permettraient de bitumer la route Hagere Mariam – Moyale qui relie le pays au Kenya voisin, d’après Samson Wondimu, chargé des relations publiques à l’Autorité éthiopienne des routes.

Samson Wondimu a indiqué que le travail de conception est en cours actuellement et devrait être achevé d’ici la fin de cette année.

Il a indiqué qu’une proposition sur l’acquisition des fonds pour la construction a déjà été déposée à la Banque africaine de développement.

Entre temps, le Kenya a déjà commencé à renover la route qui va de Mombassa à Moyale reliant le pays à l’Ethiopie. Il a alloué un budget énorme pour la construction de la route, a indiqué la radio nationale kenyane.

Source : Xinhua, 23 mars 2009

La Banque mondiale approuve un crédit de 225 millions de dollars pour soutenir le secteur routier

Le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé, jeudi, un crédit de l’Association internationale de développement (IDA) de 225 millions de dollars pour soutenir les efforts continus de l’Ethiopie de restauration et d’extension de son réseau routier.

Le nouveau crédit est destiné à financer la troisième partie du projet de développement du secteur routier, lequel fait partie du programme mis en œuvre par le gouvernement pour accroître la fiabilité de l’infrastructure du transport routier en Ethiopie en construisant et en entretenant des routes, indique un communiqué de la Banque.

S’inscrivant dans le cadre du Plan de l’Ethiopie pour un développement accéléré et soutenu pour éradiquer la pauvreté (PASDEP), le programme du gouvernement s’est fixé pour objectifs la construction d’environ 11 000 km de nouvelles routes fédérales et de 5 500 km de nouvelles routes régionales, outre l’entretien de plus de 4 000 km de routes fédérales et régionales.

Selon la stratégie poursuivie par le gouvernement en matière de réduction de la pauvreté, le développement du secteur routier représente une priorité, compte tenu de son importance dans le développement du commerce, de l’agriculture et de l’industrie.

La troisième partie du projet de développement du secteur routier en Ethiopie prévoit notamment la construction et la réadaptation de 509 km de routes principales et secondaires et de 70 km de routes régionales.

Source : Le Matin, 1er juin 2007

Le Soudan achève le tronçon de la route vers l’Ethiopie

Le Soudan a achevé la construction du tronçon Gadarif-Doka-Gallabat, devant relier ce pays à l’Ethiopie, a annoncé mercredi à Khartoum, le ministre fédéral des transports, Omar Suleiman Adam.

Selon M. Adam, les travaux de construction de la nouvelle route ont coûté 30 millions de dollars et ont été financés en partie par le Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social à hauteur de 90 % et le reste par le gouvernement soudanais.

Il a également indiqué que la route sera officiellement inaugurée en juin prochain.

Cette nouvelle infrastructure routière devrait donner un coup de fouet au commerce entre le Soudan et l’Ethiopie et favoriser les activités agricoles à l’Est du Soudan en permettant un accès plus facile et plus rapide aux machines et matériels pour l’agriculture, ainsi qu’aux débouchés agricoles.

Source : Agence de Presse Africaine, 21 mars 2007

L’Ethiopie et l’Arabie saoudite signent un accord pour la construction d’une route

L’Ethiopie et l’Arabie saoudite ont signé jeudi un accord pour un prêt d’un montant de 6,53 millions de dollars.

Le ministre éthiopien des Finances et du développement économique, Sufian Ahmed, et le ministre saoudien des Finances, Ibrahim Abdulaziz al-Assaf, ont signé l’accord.

Selon cet accord, le prêt sera utilisé pour financer partiellement la réalisation d’un projet de route dans l’ouest de l’Ethiopie, reliant les villes d’Asosa et de Kurmuk, distantes d’une centaine de kilomètres.

Lors de la cérémonie de signature, M. al-Assaf a indiqué que cette route était vitale non seulement pour l’Ethiopie mais aussi pour les autres pays de la région.

Il a ajouté qu’il existait des opportunités permettant de renforcer les relations économiques et commerciales entre l’Ethiopie et l’Arabie saoudite.

De son côté, Sufian Ahmed a expliqué que le projet visait à faciliter le transport des habitants et des marchandises dans la région et entre l’Ethiopie et le Soudan.

L’Ethiopie est l’un des pays les plus pauvres au monde et ses efforts pour le développement reposent sur une importante aide étrangère.

Source : Jeune Afrique, 6 avril 2006

web development